Je lutte contre le gaspillage alimentaire

Chaque habitant de Marseille Provence Métropole jette en moyenne par an, 13 kg de restes de repas, de fruits et légumes abîmés et non consommés et 7 kg d’aliments non entamés encore emballés, soit pour notre collectivité près de 20 000 tonnes de déchets par an !!!

 

On estime qu’un foyer pourrait économiser jusqu’à 400 euros par an en limitant ce gaspillage.

 

Dans le cadre de son Programme Local de Prévention des déchets, Marseille Provence Métropole a décidé d’en faire une priorité puisqu’en luttant contre le gaspillage alimentaire elle combat aussi la production de déchets.

 

 

 

Des gestes simples existent pour limiter ce gaspillage alimentaire : 

 

* J’accommode les restes : Les restes, ce sont encore des aliments, sauf qu’on ne pense pas toujours à les cuisiner. Consultez le livre de recettes pour accommoder vos restes de repas 

 

* J’achète malin : Etablir une liste et prévoir ses menus de la semaine avant d’aller faire ses courses, adopter les bons réflexes en magasin (acheter les justes quantités, faire ses achats dans le bon ordre)…

 

* Je cuisine astucieux : Cuisiner les quantités adaptées au nombre de personnes à table, respecter les dosages, veiller à utiliser en premier les produits devant être consommés en priorité…

 

* Je conserve bien les aliments : Chaque aliment a sa place : au réfrigérateur, au congélateur, dans les placards, à l’air libre… Dans tous les cas, la règle d’or du « premier entré, premier sorti » s’applique avec une vigilance sur la signification des DLC et DLUO !!!

 

 






DLC : La Date Limite de Consommation concerne les denrées périssables, à conserver au frais. Cette DLC est indiquée sur le conditionnement par la formule « À consommer jusqu’au... ». Elle s’applique à des produits susceptibles, après une courte période, de présenter un danger pour la santé humaine, comme la viande vendue en barquette par exemple. Après cette date, le produit est impropre à la consommation.

 

DLUO : La Date Limite d’Utilisation Optimale se trouve sur les boites de conserve, gâteaux secs, Les produits non secs (purées, jus, sauces, compotes, etc.). Le dépassement de la DLUO ne rend pas l’aliment dangereux, l’aliment peut donc encore être commercialisé et consommé, mais peut en revanche altérer tout ou partie de ses qualités : goût, texture.... Il n’est pas nécessaire de jeter les produits concernés quand la DLUO est dépassée, sauf en cas d’altérations du produit.Sur le conditionnement, la DLUO est indiquée par la formule « À consommer de préférence avant... ».

 

Les causes du gaspillage alimentaire sont multiples : modification de l’organisation familiale, des rythmes de vie, méconnaissance sur la conservation des aliments, pratiques commerciales.

 

Elles n’entraînent pas directement le gaspillage mais il est évident qu’un achat ne correspondant pas, en qualité et/ou en quantité, aux besoins du ménage entraînera plus facilement le gaspillage alimentaire.

 

Pour plus d’information consultez le site www.alimentation.gouv.fr