MPM s'engage dans un projet ambitieux

En 2010 le Président de la Communauté urbaine a installé la Commission « Pour une politique de réduction des déchets à la source et de tri sélectif - Projet 2010-2015 » pilotée par Jean Viard, vice-président de la Communauté urbaine. L'objectif de cette commission était de réfléchir et de proposer des actions pour réduire les déchets puis améliorer les performances en matière de tri sur le territoire de Marseille Provence Métropole.

 


Le rapport remis par cette commission fixe 4 axes de travail :

1. Réduire les déchets

2. Améliorer les performances de tri et de recyclage

3. Déployer une démarche d’exemplarité au sein des services de M.P.M.

4. Mettre en place une communication ambitieuse

Télécharger le rapport présentant ces 4 axes / Consulter le document on-line

 

« Le meilleur déchet est celui que l’on ne produit pas »

 

Avec 588 kg* de déchets produits par les ménages et assimilés sur MPM en 2009** la réduction de notre production de déchets est une priorité de Marseille Provence Métropole . Un partenariat avec l'ADEME, signé fin 2011, nous engage à réduire de 7 % notre production d'ordures ménagères et déchets assimilés d'ici 2016. Cet objectif ambitieux ne pourra se réaliser que par une démarche collective et des actions de chacun au quotidien.

 

* hors déchets des plateformes pour professionnels, algues et boues de station d’épuration

** année de référence du programme local de prévention des déchets, en partenariat avec l’ADEME

 

Notre programme local de prévention des déchets comprend 15 actions : 

1             Sensibilisation du grand public à la prévention des déchets

 

2             Eduquer et sensibiliser les scolaires à la prévention des déchets

 

3             Promouvoir le compostage

 

4             Sensibiliser le grand public et les professionnels à opérer une gestion raisonnée des déchets verts et promouvoir  le jardinage naturel

 

5             Développer l’opération STOP PUB    / le sticker

 

6             Lutter contre le gaspillage alimentaire

 

7             Promouvoir l’eau du robinet plutôt que l’eau en bouteille

 

8             Favoriser le réemploi / réparation

 

9             Favoriser les achats éco responsables

 

10           Encourager les particuliers à favoriser la valorisation du textile

 

11           Eco exemplarité dans les communes de MPM

 

12           Eco exemplarité des services de MPM

 

13           L’éco organisation des événements

 

14           Sensibiliser les acteurs économiques à la Prévention des déchets

 

15           Sensibiliser le grand public sur les filières des déchets dangereux

 

Des résultats encourageants

Avec une baisse de ratio (kg/habitant/an) de -6.9% des ordures ménagères et assimilés collectés en 2013 sur le territoire de Marseille Provence Métropole par rapport à 2009, année de référence du partenariat avec l’ADEME, l’objectif des trois premières années du Programme Local de Prévention des déchets de MPM est atteint (objectif initial de -4%).

 

Cette baisse se retrouve également sur l’ensemble des déchets collectés par la collectivité. Sur cette même période la part de valorisation matière* a quant à elle augmentée.

* Valorisation matière : recyclage + compostage/méthanisation

 

Réduire nos déchets permet

Des gains écologiques : diminuer la quantité et la nocivité des déchets permet de limiter l’impact sur l’environnement.

 

Avant de se retrouver dans nos mains, les produits occasionnent des déchets. Ils proviennent de la fabrication, du transport ou de la conservation des produits. La fabrication d’une brosse à dent génère 1,5 kg de déchets, 75 kg pour un téléphone portable et 1,5 tonne pour un ordinateur !!

 

Des gains économiques : moins de déchets permet de maîtriser les coûts de gestion des déchets pour la collectivité et les entreprises, développer l’emploi de proximité avec notamment la création de filières du réemploi et de la réutilisation.

 

L’ADEME a démontrer avec son opération « Entreprises témoins », que la gestion et la réduction des déchets permettent aussi de réaliser des économies. 50 entreprises candidates ont été accompagnées par un cabinet conseil qui les  aidées à mettre en place des actions « sur mesure » prioritaires. Il pouvait s’agir d’une réduction à la source avec optimisation du procédé de fabrication, d’un recyclage de matières premières en interne ou d’une amélioration du tri et de la valorisation. A l’issue de la première année, les 51 actions menées ont abouti à une économie annuelle de 1,5 million d’euros (source ADEME "Prévention de la production des déchets - Bilan 2012")

 

Des gains sociaux : participer à un projet collectif d'intérêt général : tout seul, je ne peux pas faire grand chose mais ensemble nous pouvons être efficaces.

 

La réduction des déchets s'inscrit pleinement dans le Plan Climat de MPM .

Les déchets représentent le 1er poste d’émissions générées par MPM dans le cadre de l’exercice de ses compétences. En effet, en 2008, le traitement des déchets (la mise en décharge, l’incinération (seulement déchets toxiques en 2008), le traitement biologique, le recyclage et le traitement des eaux usées) représentait 43 % des émissions générées par MPM ( soit 80 000 tonnes équivalent CO2).

A ceci, il s’agit d’ajouter les émissions liées à la collecte : la consommation de gazole des 200 poids lourds de MPM, pour l’essentiel dédiés à la collecte, représente à elle seule 4,5 % environ des émissions totales générées par MPM.

 

Pour diminuer les émissions liées au traitement et à la collecte des déchets plusieurs pistes d’actions sont possibles : travailler en amont avec la grande distribution sur l’éco-conception des produits et diminution des emballages, rénovation progressive du parc de véhicules, amélioration du captage des émissions de méthane en décharge, etc.

Sur le territoire de MPM, le traitement des déchets ménagers, d’activité et de construction génère 400 000 tonnes équivalent C02 soit 4 % des émissions totales sur le territoire.

Plus d'informations sur www.planclimat-mpm.fr