Que faire de ses déchets de jardin ?


Les déchets générés par l’entretien du jardin, dits déchets verts,  sont estimés à 160 kilos par personne et par an ! C’est dire si leur bonne utilisation au service de l’environnement est importante. D’autant qu’il est interdit de les brûler à l’air libre même si certaines communes le tolèrent parfois.

 

Outre la possibilité de les déposer en déchèterie, ces déchets verts  peuvent être réutilisés directement au jardin grâce à deux procédés : 

 

 

- Le paillage : 


Cela consiste à ne pas laisser le sol nu en créant un couvert végétal de surface comme dans les sous-bois.

Les plus : le paillage limite la pousse des herbes indésirables, maintient l’humidité du sol, tempère son échauffement en été et le protège du gel en hiver, protège les sols argileux, constitue un refuge pour la faune, apporte de la matière organique.

Les astuces : le paillage ne doit pas être trop grossier, désherber le sol avant de pailler, éviter de pailler des plantes sensibles comme l’ail, les cactées…, laisser les pourtours des plantations dégagés.

 

- Le compostage : 


Il s’agit d’un  procédé de conversion naturelle des matières organiques par des micro-organismes en présence d’humidité et d’oxygène, en un produit semblable à un terreau.

Les plus : améliore la qualité du sol, permet l’utilisation d’un fertilisant naturel au lieu d’engrais chimiques, protège les plantations.

Les astuces : le compostage se fait en tas ou en composteur, dans un endroit ombragé, à l’abri du vent ; fragmenter le plus possible les résidus à composter, aérer le tas, veiller à ce qu’il soit humide (utiliser une bâche ou couvrir avec du carton).

 

Des solutions adaptées à tous les types de déchets de jardin

Ne pas utiliser au jardin des résidus issus de plantes malades, traitées ou montées à grain

 

D’autres informations sur : www.compostage-au-jardin.org